cérémonie de lancement du cadre stratégique du développement de la police

Sous le patronage de Son Excellence la ministre de l'Intérieur et des Municipalités Raya HAFFAR al-HASSAN, et en la présence du Directeur Général des FSI le Général de Division Imad OSMAN, la Direction Générale des FSI a organisé le mercredi à 10h à l'Institut des FSI – Aramoun, la cérémonie de lancement du cadre stratégique du développement de la police au Liban.

Ont assisté à cette cérémonie, l’ambassadrice du Canada au Liban Mme Emmanuelle LAMOUREUX, l’ambassadeur de Corée du Sud M. Young-dae KWON, la représentante résidente du PNUD Mme Céline MOYROUD, le représentant de l’ambassade des Émirats Arabes Unis M. Hamdan AL-HASHEMI, la représentante de l’ambassade des Pays-Bas au Liban Dr Vida HAMD, la directrice générale des administrations et conseils locaux et membre de la Commission pour le développement de la police au Liban Mme Faten ABOU el-HASSAN, la représentante de l'UNHCR Mme Mireille GERARD, des gouverneurs, des caïmacans, des présidents des municipalités, le commandant de la Police de Beyrouth le général Mohamed al-AYOUBI, le commandant de l'Institut des FSI et président de la Commission du développement de la police municipale le général Ahmad el-HAJJAR, le commandant de la Gendarmerie territoriale le général Marwan SLAILATI, ainsi qu'un nombre d'officiers des FSI et de représentants d'associations de la société civile.

La cérémonie a débuté par l'hymne national libanais, suivi du discours de bienvenue de l’organisatrice de la cérémonie, la policière Romi YOUSSEF.

 

Discours de la ministre de l'Intérieur et des Municipalités,

Mme Raya HAFFAR al-HASSAN

Nous le connaissons par le « membre de la police municipale » ; le membre de la police municipale est une figure bien-aimée de notre héritage populaire. Ce membre n'est pas armé jusqu’aux dents, mais rempli d’amour ; il n’exécute pas des prises d’assaut, ni des arrestations et n’utilise pas les menottes, mais il exerce son devoir armé par la force du bon mot.

La police municipale est là pour protéger et servir les citoyens et pour faire parvenir leur voix aux institutions. Telle est sa mission et tel est son objectif qu’elle essaie de l’accomplir en instaurant une relation de confiance avec le citoyen. Les efforts se concentrent depuis des années sur le développement du travail de la police municipale. Nous nous réunissons aujourd'hui pour célébrer le lancement d'un cadre stratégique pour le développement de la police municipale au Liban afin de renforcer la culture de la sécurité communautaire au Liban.

Je voudrais remercier le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) et le Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (UNHCR) pour leur soutien au cadre mis en place par le ministère de l'Intérieur et des Municipalités en 2016, ainsi que les gouvernements amis du Canada et des Pays-Bas qui ont financé ce projet.

Cette nouvelle vision de la police municipale au Liban est l’extension et la fondation de son rôle spontané et cette vision s’appuie sur ce rôle bien défini. Ce cadre stratégique renforce et aide la police municipale à servir la communauté et à répondre aux besoins des citoyens, notamment les catégories les plus vulnérables.

Discours du général Ahmad el-HAJJAR

Je vous souhaite la bienvenue à l'Institut des FSI.

Récemment, l'Institut des FSI a eu l'honneur de recevoir la police municipale en tant qu’élément clé du système de sécurité nationale. La police municipale dérive de facto et de jure des communautés locales et est en contact quotidien avec les résidents et les citoyens dans sa région territoriale de sorte qu’elle est capable de répondre rapidement à tout incident et, en conséquence, elle joue un rôle important dans la promotion de la sécurité et la sûreté des villes et des villages libanais, ce qui aide et complète le rôle et les missions des FSI sur tout le territoire libanais.

Le succès des travaux de la Commission est le fruit de la coopération entre les FSI et la Direction générale des administrations et des conseils locaux, de l’énorme soutien continu du Programme des Nations Unies pour le développement au Liban (PNUD), grâce auquel le financement nécessaire au projet fut assuré, et de la communication avec les municipalités des différentes régions libanaises afin de les inviter à participer à ce projet et de leur apporter le soutien possible.

Vive le Liban ! Vive le peuple libanais !

 

Discours de l'ambassadrice du Canada

Je voudrais tout d'abord exprimer mes remerciements :

À Son Excellence la ministre Raya al-HASSAN,

Au Général de Division Imad OSMAN,

Aux présidents des municipalités, et

Au Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD),

 

Nous sommes heureux de travailler avec les Pays-Bas sur ce projet et nous aspirons à poursuivre le travail avec le Royaume-Uni et avec d'autres pays.

Ce projet est vital. Pour la première fois, les municipalités possèdent un cadre réglementaire pour gérer et mieux organiser les services policiers et améliorer sa responsabilisation tant de la part des autorités locales que des citoyens. Cette réforme répond aux besoins et demandes des municipalités où sa police est tenue de servir et de protéger les citoyens.

Nous louons également l’Institut des FSI pour sa contribution aux efforts de transformation de la police municipale grâce à la mise de l’institut à disposition du projet et grâce aux formations qui y sont dispensées. Nous louons aussi la mise en place et l’adoption d’un programme de formation portant sur les droits de l’homme. Pour que la police soit efficace, elle doit gagner la confiance des communautés locales.

Dans ce contexte, nous voudrions exprimer notre admiration pour les mesures prises afin de transformer la police municipale en un fournisseur de services doté d’une culture axée sur l’individu. La police municipale est à l'avant-garde de l'engagement communautaire. Vous êtes le front de la sécurité et de la justice. Nous vous félicitons d’avoir assumé ce rôle et de vos efforts déployés pour améliorer la mise en œuvre de cette fonction vitale.

Allocution du Dr Vida HAMAD DAOU, conseillère en politique générale auprès de l'ambassade des Pays-Bas

Je suis heureuse de me joindre à vous aujourd'hui au nom de l'ambassade du Royaume des Pays-Bas pour lancer ce que nous considérons comme le pilier de la réponse aux besoins sécuritaires élémentaires de la communauté locale.

Certaines familles sont maintenant en dessous du seuil de pauvreté. Pour cela, il s'est avéré nécessaire de renforcer les mécanismes traditionnels mis à la disposition des autorités centrales pour faire face à ces difficultés, ainsi les autorités locales se sont retrouvées à l'avant-garde des efforts de réponse.

Les forces de sécurité, les municipalités, les gouverneurs, leurs partenaires et les ministères concernés ont alors déployé à cet égard des efforts gigantesques pour être à la hauteur du défi.

En assurant la sécurité communautaire, la police municipale réalise l’équilibre entre la concentration sur l'état et la concentration sur les individus et renforce la coopération entre plusieurs parties. Par conséquent, la police municipale travaille sur les piliers de la sécurité humaine, laquelle est soutenue par les Pays-Bas, en vue d'améliorer l'efficacité de la fourniture, de la gestion et de la supervision de la sécurité, et d'améliorer sa responsabilité dans le cadre du maintien de l’ordre du respect des droits de l'homme.

Mesdames et Messieurs, je remarque que le concept du sens traditionnel de la sécurité se rapproche de plus en plus du concept de la sécurité humaine. En fait, le lancement du cadre stratégique du développement de la police municipale constitue aujourd'hui un signe positif indiquant que certaines institutions sont prêtes à avancer afin de jouer un rôle qui active les piliers de la sécurité humaine.

Je souhaite tout le succès à la police municipale car nous n’œuvrons et ne travaillons que pour la stabilité au Liban.

Dans ce cadre, le commandant Roni HACHEM, Chef du Département de la formation et secrétaire du Comité du développement de la police municipale, a minutieusement expliqué les réalisations de la Commission en vue de développer la police municipale au Liban, notamment la mise en place d’un code de conduite et d'un règlement intérieur exemplaire pour les municipalités, ainsi que l'unification de l’uniforme de la police municipale au Liban et les sessions de formation fournies à cette dernière à l'Institut des FSI à Armoun.

Enfin, la ministre Raya al-HASSAN, le Général de Division Imad OSMAN et un groupe du public ont visité les départements de l’Institut et le village de la formation.

plus
Tous droits réservés © 2019 Forces de sécurité intérieure